Collectif pour l’accueil de réfugiés sur Argenton et ses environs
Réunion salle Charles Brillaud – Argenton/Creuse
Vendredi 13 novembre 2015 à 19h00

Nombre de personnes présentes : 21. De nombreux membres excusés

La séance est ouverte et une personne du collectif présente l’ordre du jour et aborde le premier point

Compte-rendu de la rencontre avec le Maire d’Argenton

3 membres du Collectif ont rencontré le maire le lundi 2 novembre. Vincent Millan n’a pas d’informations concernant d’éventuelles arrivées de réfugiés sur Argenton : quelques familles attendues depuis plusieurs mois seront accueillies sur Châteauroux.

La priorité actuelle, évoquée par le Préfet, concerne les migrants qui s’amassent à Calais et qui peuvent s’ils le souhaitent être répartis sur tout le territoire. Sommes-nous volontaires ?

Rapide discussion sur la question : Argenton ne semble pas le lieu le plus adapté pour recevoir des hommes jeunes qui ont quitté leur pays pour trouver du travail. En même temps ces hommes ne sont pas forcément célibataires : beaucoup ont tenté l’aventure seuls mais ont une famille restée sur place. Pour les accueillir, l’idée des 2 appartements mis à disposition par la Mairie est-elle la meilleure solution ? Ne serait-ce pas plutôt l’ex-Auberge de Maître Jean ?

A propos de ce bâtiment, Vincent Millan est d’accord pour que la Mairie soit présente lors d’une visite de l’Auberge. S’il ne peut pas être présent lui-même, il déléguera un(e) élu(e). Pour l’instant, la mairie ne s’engage pas sur une possible prise à son compte de la gestion. Par contre, Vincent Millan réaffirme qu’elle pourra sans problème faire abstraction d’un, deux loyers des appartements. Il nous informe d’autre part, que suite à différents échanges avec Monsieur Giraud et Monsieur le Préfet, les services de la Préfecture ont bien repéré notre collectif comme étant un élément fort pour l’accueil de réfugiés.

A suivre…

Texte de présentation du Collectif

Le document élaboré par un groupe est présenté à l’assistance. Une modification est proposée et acceptée. Le texte une fois compléré sera donc mis en forme par une de nos membres et envoyé aux élus (maires de la CDC, présidents du Conseil Départemental et du Conseil Régional, députés, sénateurs, Préfet, Préfet de Région. Il sera aussi intégré à nos supports de communication (site internet, page facebook, etc.) pour présenter le Collectif, avec une version en anglaise et une autre en arabe.

Formation FLE (Français Langue Etrangère)

Nicole BLOT du CRIA 36 (Centre de Ressource Illettrisme) nous présente le dispositif et propose une journée de formation pour l’aide à l’apprentissage du français : la référente du collectif sur cette question a déjà fait une liste des volontaires parmi les membres du collectif pour suivre cette formation qui pourra avoir lieu le samedi 5 ou le samedi 12 décembre. Cette liste pourra bien-sûr être modifiée après un appel à candidature de tous les membres du collectif.

Site Internet et autres

Le groupe de pilotage qui s’est réuni le samedi 7 novembre a fait la liste des rubriques qui lui conviennent et souhaite rencontrer ceux/celles qui s’en occupent pour finaliser le projet. Idem pour la page facebook.

Réunions publiques

Il est décidé de ne pas les multiplier dans l’immédiat et d’attendre l’annonce d’arrivées de réfugiés pour se remobiliser. Pour communiquer entre membres du collectif, on peut continuer à utiliser la boîte mail du Collectif accueil-du-coeur36@orange.fr et consulter le site dès qu’il sera ouvert.

Les participants se séparent vers 20H 30 dans la bonne humeur

(Pas pour très longtemps…)

Complément au compte-rendu de la réunion du 13 novembre 2015

Visite le lundi 30 novembre 2015 des locaux de l’ex-Auberge de Maître Jean avenue Rollinat

La visite a été effectuée par deux membres du Collectif (deux autres initialement prévues ont dû renoncer à la visite pour raisons personnelles) en présence de Colette Fernique qui représentait la Mairie d’Argenton et sous la conduite de Monsieur Rullaud représentant SCALIS propriétaire des locaux.

Capacité d’accueil : dans l’état actuel, le bâtiment pourrait accueillir 1 couple avec 1 ou 2 enfants, 2 autres couples sans enfant et un ou deux célibataires. Mais en fait, les pièces ont été aménagées de façon à recevoir initialement des personnes seules, certaines disposant de sanitaires et kitchenettes individuelles, d’autres étant en chambres (une ou deux personnes) avec un lavabo dans chaque chambre et cuisine + sanitaires communs à 2 chambres. Il y a en général un accès autonome sur l’extérieur pour presque tous les espaces habitables.

Le bâtiment dispose aussi d’une petite salle de réunion et d’une pièce à usage administratif (2 entrées indépendantes des logements).

Extérieur : jardin en escalier engazonné actuellement.

Etat des locaux : peintures et papiers dégradés par des salissures, moisissures… (possible infiltration d’eau de pluie sans doute à cause d’une gouttière bouchée : à vérifier par SCALIS). Par contre les sols sont corrects.

Conditions de réouverture des locaux : il faut qu’une collectivité, une association soit gestionnaire de l’hébergement. Monsieur Rullaud va rechercher les plans ou descriptifs des locaux et nous les fait parvenir (s’il les trouve !) afin que nous puissions éventuellement faire des propositions de réorganisation des espaces. Il souhaite être tenu informé de l’arrivée éventuelle de réfugiés sur Argenton. Des dispositions pour la réfection des locaux et leur aménagement, si besoin, pourront être prises si l’Auberge devait de nouveau être habitée. Nous avons demandé si éventuellement les espaces pouvaient être occupés indépendamment les uns des autres. A voir, en fonction des compteurs d’eau et d’électricité et donc de la répartition des charges. Monsieur Rullaud doit étudier ces questions et nous tiendra informés.

Pin It on Pinterest

Share This